Travailler en volumes

C’est un peu plus long que de jouer au légo, mais c’est l’occasion de grandes satisfactions (surtout quand c’est fini).

 remanier  

l'espace

D'arbord spectatrice

Je suis une lectrice assidue de magazines de décorations : la ligne, la couleur, le design me fascinent. Quand je suis devenue propriétaire, je me suis autorisée à faire vraiment comme j'en avais envie en fonction de mes moyens.

La main à la pâte

Faute de gros budgets, j'ai souvent bricolé dans mes appartements successifs. Des peintures, des aménagements. Avec l'achat d'une grande maison dans le sud, puis de deux appartements, puis d'une maison/atelier, j'ai élargi mes connaissances, fait des enduits, du carrelage, un peu d'électricité.

Imaginer

Le réagencement d'habitat m'a fait vraiment réfléchir en 3D. Dans ma dernière aventure, une surprise m'attendait, une pièce entière emmurée sous la maison qui a permis d'agrandir notablement la surface et d'imaginer une autre implantation pour un des appartements.

Le bonheur

de l'avant/ après

Il y a une grande satisfaction à travailler sur un projet sur lequel vous êtes le seul commanditaire. 

Une maison de village

Le format parfait :  deux appartements indépendants, une terrasse, un atelier, un environnement magnifique à deux pas des gorges du Gardon et surtout une lumière magnifique. Beaucoup de cloisons inutiles, de places perdues avec des surprises à la démolition. Je n’aie pas encore trouvé le trésor (fantasme récurrent des maçons qui m’ont aidée), mais ce lieu en est un à lui tout seul. 

BBAULARD
parce que j'aime bien

démolir

Béatrice Baulard

Et reconstruire après

Dans mes rêves, je suis souvent dans des maisons qui se transforment dès que j’aie le dos tourné. Dans la vraie vie, c’est un peu ça, sauf que ça prend plus de temps. Je fais tous les métiers sur mes chantiers. J’aime particulièrement la démolition, véritable défouloir, et la sensation de faire place nette à une nouvelle façon de construire et de vivre.

Fermer le menu